Après cette crise du Covid-19  Réouverture le 11 mai 2020

Durant cette période spéciale, l’atelier a été fermé aux clients depuis le 17 mars.

Ceci m’a permis d’effectuer une grande partie des réparations qui étaient en attente et je pourrai ainsi remettre aux clients leurs articles.

Pour respecter les mesures de distanciation, une seule personne à la fois sera  accueillie dans le magasin (sauf les parents avec enfants et les couples)

Chaque personne est priée de se désinfecter les mains en entrant dans le magasin.

Les paiements par carte (sans contact) sont conseillés.

 

 

 

A Propos

Créée en 1965, la maroquinerie Buxcel a connu une évolution constante depuis ses débuts.

Fondée par Michel Buxcel, elle connaît, outre un déménagement en 1980, l’arrivée dans ses murs du fils de Michel, Jean-Michel Buxcel, qui, diplôme de maroquinier en poche s’est perfectionné une année durant.

L’entreprise familiale accueille dès les années 1980, des apprentis en maroquinerie et des apprenties vendeuses. Un plus grand magasin permet alors  d’étoffer les domaines d’activité : développement du secteur bagages et de ses litiges en lien avec les compagnies d’aviation, de la vente d’articles divers, de la fabrication d’articles sur commande et la production de porte-clefs.

A la retraite de son père, Jean-Michel Buxcel poursuit la gestion de l’entreprise au magasin et à l’établi.  Le cuir restant sa passion, il suit l’évolution du métier de maroquinier quand, en 2006, le règlement d’apprentissage transforme la profession de maroquinier en celle de sellier. Il ferme le magasin en 2014 et concentre ses efforts sur la fabrication et la réparation tout en continuant sa collaboration avec les compagnies d’aviation.

Après un temps d’adaptation passant par la recherche de locaux plus adéquats, il modifie ses activités en se tournant vers la transmission de ses connaissances. Des cours de base comprenant des aspects comme l’approche technique des machines et des outils, la découverte du cuir et de ses techniques de fabrication sont mis sur pied. Il s’agit pour les apprenants de découvrir la conception de petits objets à emporter à la fin du cours tels que des vide-poche, des porte-monnaie, des porte-clefs ou des agendas.